Séjour Norvège 2012 : Matériel photo et vidéo utilisé (suite et fin)

Voici le troisième et dernier volet consacré au matériel photo et vidéo.

Caméscope Sanyo HD étanche Xacti CA9 :

J’avais amené ce caméscope dans un but bien précis : filmer les remises à l’eau des poissons capturés et notamment le moment où ils repartent, sous l’eau, vers leur poste. La possibilité de filmer sous l’eau avec cette caméra me convenait parfaitement ainsi que la qualité des images étant donné qu’il s’agit d’un appareil HD (même s’il n’est pas full HD, les images en qualité maxi étant enregistrées en 1280 X 720).

J’ai pourtant été déçu… En fait, je me suis heurté à une difficulté « toute bête ». Etant seul la plupart du temps, il m’était impossible, sous l’eau, de tenir le caméscope d’une main, le poisson de l’autre et de … faire entrer le poisson dans l’objectif. Ce n’est pas une blague, j’ai donc des « gros plans » sur le nez ou la queue des ombres mais quasiment jamais le poisson en entier.

En plus, c’est difficile de « viser juste » avec les bras écartés 😉

Poisson « coupé »

Je pense que j’aurais dû essayer avec la Go Pro qui a un angle plus large mais, je voulais relâcher les poissons dans de bonnes conditions et le plus rapidement possible et j’ai donc fait au plus simple.

Pour ce genre d’images, il est, à mon avis, essentiel d’être deux. Le mieux étant d’être proches l’un de l’autre et le top, un qui pêche et un qui filme. Je pense que l’an prochain, je vais essayer de retravailler ce genre d’images, car outre le fait que je les trouve jolies, elles ont à mon sens de grandes vertus pédagogiques pour inciter au no-kill.

Autre souci : l’eau étant assez haute et un peu trouble suite à la pluie, il y a des particules en suspension et les images ne sont pas très nettes.

L’eau trouble ne donne pas une bonne visibilité

Conclusion :

Impression mitigée pour l’utilisation de ce caméscope. Je l’ai depuis un an et l’an dernier, j’étais assez content de ses images. Je pense sincèrement qu’il est dépassé par la Go Pro en terme de piqué et de couleurs. En plus, elle fournit des images en 1920 alors que le Sanyo « plafonne » à 1280.

De plus comme il enregistre en 30 images par seconde, lorsque l’on filme la surface d’une eau courante, l’image n’est pas très fluide et on voit les pixels. Ce n’est pas très joli comme résultat.

Je referai des essais pour voir si des réglages différents peuvent améliorer la qualité des vidéos. Affaire à suivre 😉

Appareil photo Pentax WG2 :

Un look de baroudeur

Toutes les photos que vous avez vues dans les articles de mon blog ont été prises avec lui.

J’ai été bluffé par la qualité des photos macro (voir l’article sur les insectes).

En mode photo « classique », comme tous les compacts, il souffre dès que la luminosité est faible.

Les touches de commandes sont faciles d’accès ainsi que la navigation par les boutons arrières. Tout le monde a l’habitude maintenant de ce genre de programmation.

Un tableau de bord intuitif

L’écran est lumineux à défaut d’être orientable (ce qui sur un étanche ne doit pas être facile à concevoir…)

La prise en main est bonne, les photos à une main se font aisément.

Attention, une fois fermé, le capot de carte et batterie reste saillant et dépasse du boîtier. La première fois, j’ai cru avoir mal fermé le volet mais il n’en est rien.

Géolocalisation :

Comme beaucoup de ses confrères, il « embarque » la géolocalisation des photos. A priori, cela use plus rapidement la batterie, je n’ai jamais été en panne 😉 ;

Gadget ou vrai plus, à vous de voir 🙂 . Si on part longtemps et change souvent d’endroit, cela peut être utile. Attention, quand vous publiez vos photos, si vous souhaitez garder vos coins secrets …

Pentax a fait du chemin depuis les premières versions d’apn étanches. J’ai eu un wp il y a quelques années, le wg2 est dans la lignée, on prend très rapidement ses marques avec, mais il intègre les progrès technologiques : capteur 16 mégapixels, gps, mode macro 1cm avec flash par led.

Le petit plus : le mini pare-soleil utile pour les photos macro rapprochées et que je laisse en permanence pour protéger l’objectif (en plus, cela évite de le perdre…).

Une dernière

Conclusion :

Comme pour beaucoup d’entre nous, la photo et la vidéo prennent une place importante dans mes parties de pêche. Il faut dire que les progrès des appareils photos et autres caméscopes nous invitent à ramener de plus en plus de souvenirs photos ou vidéos.

Seul petit hic, il faut investir pour que le matériel informatique suive. Il devient difficile de traiter les « gros fichiers » vidéos HD ou même les photos qui « pèsent » plusieurs mégaoctets.

Si vous avez des questions, si vous souhaitez faire des commentaires, surtout ne vous gênez pas 😉 , ce sera avec grand plaisir que j’échangerai avec vous sur le sujet.

A bientôt,

Patrick


 

8 commentaires.

  1. Hello Yannick,
    >le cache pour la macro du WGII est équipé d’un pas de filetage

    J’avais pas remarqué 😉 bonne info. Tu connais le diamètre ? Eventuellement, je monterai un filtre uv pour protéger l’optique.

    Merci beaucoup,

    A plus,

    Patrick

  2. Bonjour,

    Petit info, le cache pour la macro du WGII est équipé d’un pas de filetage sur lequel on peut adapter un filtre (polarisant pas exemple). J’en ai eu un mais j’ai paumé le tout dans l’eau je ne sais où cette semaine même si le système de fixation est assez puissant (mais pas assez pour moi!).
    à +

  3. >s’il te faut un staff permanent qui pêche pas (pendant que tu pêches), tous frais payé, je suis volontaire (je pêcherai pendant les rtt),

    Ca s’étudie !!! 😉 😉 😉 😉

    A plus,

    Patrick

  4. s’il te faut un staff permanent qui pêche pas (pendant que tu pêches), tous frais payé, je suis volontaire (je pêcherai pendant les rtt), et que même je ferai la maintenance de tes mouches pour les conserver humides à point

  5. Salut Laurent
    >trés trés interessant ton reportage.
    Merci beaucoup 😉

    >C’est exactement le genre de retour que l’on se devrait d’attendre des revues spécialisées
    Il y en a qui font très bien ce genre de test (je ne rentrerai pas plus dans le détail ) 🙂

    >dernier pentax a un bien plus grand angle?

    L’angle mini en équivalent focale 24 x36 est de 28mm. je ne souviens plus de celui du wp 🙁
    Le problème du poisson en entier, c’est plus en filmant sous l’eau que j’ai le problème. Pour les photos, on peut s’éloigner un peu, et en principe on arrive à viser.
    Par contre, je confirme que j’apprécie énormément les fonctionnalités du wg2 🙂
    A plus,

    Patrick

  6. bonjour

    trés trés interessant ton reportage. C’est exactement le genre de retour que l’on se devrait d’attendre des revues spécialisées, qui passent leur temps à vanter les louanges de tel ou tel matos sans jamais formuler la moindre critique. je me risque à une petite question néanmoins…j’ai encore un optio wp et malgré la taille toute à fait « moyenne » de mes prises, j’ai du mal à avoir le poisson en entier comme toi par exemple sur ta photo. donc si je comprends bien le dernier pentax a un bien plus grand angle? D’avance merci pour ton avis (je le lirai sur ton blog). cordialement. laurent 46

  7. Hello daniel,
    >sur la dernière photo, je trouve que la macro étire un peu le poisson…..

    Tu sous-entends qu’il est petit ? :-)))))))

    >quand à la prise de vue sous l’eau seul, peut être la go pro sanglée à la jambe au niveau adéquat, mais je dis ça, je dis rien…..
    Ca fait partie des prochains essais. A voir si je peux démarrer l’enregistrement avec la télécommande quand la caméra est sous l’eau.
    J’ai tout l’hiver, au réservoir, pour m’entraîner. Le mieux serait de trouver un « caméraman » intéressé par la vidéo mais qui ne pêche pas.
    J’y pense de plus en plus, reste à trouver la perle rare…

  8. sur la dernière photo, je trouve que la macro étire un peu le poisson…..
    quand à la prise de vue sous l’eau seul, peut être la go pro sanglée à la jambe au niveau adéquat, mais je dis ça, je dis rien…..

Les commentaires sont fermés.